Elles furent aimées, enviées, craintes, persécutées. Pendant la Renaissance dans le bien et dans le mal, sur elle l’attention a été constante; en particulier et en public de la part du pouvoir politique et religieux. L’histoire souvent ses déroulée dans les salons et dans les lits de ces femmes : on en parle beaucoup, mais leur histoire reste inconnue.

Les courtisanes entre 1400 et 1500, Le métier le plus ancien du monde, a été exercé par certaines d’elles d’une façon différente plus sophistiqué, presque noble. Plaisir et savoir, poésie et sexe, luxure et musique, grâce et dissimulation : mythes fragiles autour de leur vie qui défient le temps ; Bien que leur chemin fut assez spécial, son souvenir fascinant peut aider à comprendre d’autres histoires d’autres femmes qui, dans la même époque et dans les mêmes villes, par nécessité par ambition, ou simplement par hasard choisirent de se vendre elles mêmes. Rien est resté de ces femmes : parfois qu’un prénom, un tarif, une condamnation, un poésie, un tableau :Le monde culturel de la Renaissance a des liens très forts avec les courtisanes :Les peintres et les hommes de lettre les aimèrent, mais aussi firent de ces amours et de ces fréquentations la source d’inspiration pour des tableaux et des sonnets sans pour cela révéler à la postérité les énigmes nombreux d’un monde intérieur toujours entrelacé de charme et désolation.

Quelle vie menèrent-elles, les courtisanes ? Où elles habitaient ? Combien gagnaient-elles ? Quels étaient leurs pensées? Qui furent leurs amis et qui leurs pires ennemis ? Qu’-est ce que cela veut dire pendant la Renaissance, une courtisane honnête ? Cette définition est due à Monsieur Burcard, maitre de cérémonie de six Papes-notamment d’Alexandre VI Borgia. La «courtisane honnête « elle n’est pas, bien sur, chaste, mais elle possède une vaste culture, parfaitement à son aise dans les courts.

Dans cet itinéraire nous découvrirons où et comment vivaient les courtisanes de Yours Scandalous Wais de Loretta Chase et nous parlerons de la fameuse courtisane Veronica Franco– A Dangerous Beauty di Marshall Herskovitz: à la découverte d’une autre Venise aussi charmante, aussi vraie.

Durée de l’excursion: 6-8 heures